Dans son livre «La mystique du Silence», le Docteur Jacques Vigne, éminent psychiatre et auteur de nombreux ouvrages de psychologie spirituelle, cite Ramana Maharshi: «Les religions sont comme des fleuves qui confluent dans l'océan du silence» et il ajoute «Le silence n'est pas la propriété d'une religion particulière, contrairement à un nom ou à un autre de Dieu. En cette période de tension entre les grandes religions constituées, où les conflits prennent des tonalités de guerre religieuse, et où la tolérance pour les nouveaux groupes spirituels n'est guère développée, il est important de réfléchir sur le silence comme plate-forme commune à toutes les religions et spiritualités».

 

D'autre part, qu'il s'agisse de l'Hesychasme dans le Christianisme, du Dhikr dans le Soufisme (Islam), du Japa dans l'Hindouïsme, du Nembutsu ou du Zen dans le Bouddhisme et enfin de la notion de «Hitbodedout» dans la Cabbale Juive (et la liste n'est pas exhaustive), on constate que la plupart des grandes traditions ont en commun une expérience d'INTERIORITE, fruit d'une pratique sensiblement identique de la MEDITATION.

 

C'est donc à partir de ces réflexions que le nom «CARREFOUR DU SILENCE» a été choisi pour désigner cet espace destiné à réunir tous ceux qui se reconnaissent dans cette démarche interreligieuse consistant non seulement à s'informer et échanger librement sur le sujet, mais aussi à constituer pour le département de l'Eure voire même la Haute-Normandie, avec ceux qui le souhaitent, une assemblée régionale intercommunautaire (lire le projet en colonne de gauche) portant le même nom, CARREFOUR DU SILENCE, et ayant principalement pour objet la pratique collective et interreligieuse de la méditation assise silencieuse.

Pour cela, les personnes désirant se joindre à cette assemblée sont invitées à se faire connaître en cliquant sur "Contactez l'auteur" (en colonne de droite, inscription distincte de la newsletter).

Cette initiative s'inscrit pleinement dans ce qui s'appelle le Dialogue Interreligieux, mouvement qui se développe actuellement de diverses façons, y compris celle-ci, et qui apparaît aujourd'hui comme un des facteurs essentiels pour préserver la Paix dans le monde.

 

Pour autant cette invitation ne concernerait-elle que la seule famille des croyants? Pas du tout. En effet, il devient de plus en plus fréquent que des notions comme «Spiritualité sans Dieu» (André Comte-Sponville) ou encore «Intériorité citoyenne» (Thomas d’Ansembourg) soient évoquées ici où là, démontrant s’il en était besoin que cette pratique peut aussi bien s’entendre en terme religieux que laïc dans la recherche d’une meilleure connaissance de soi mettant en jeu le corps et l’esprit, et dont les bénéfices sur le plan du «Bien être» mais aussi du «Vivre ensemble» sont aujourd’hui reconnus. C'est pourquoi, il ne serait peut-être pas inapproprié que l'assemblée dont il est question ici puisse également accueillir en son sein des personnes athées, agnostiques ou en recherche, désireuses de s'inscrire elles aussi dans cette expérience tout en respectant le caractère intercommunautaire sur lequel elle est fondée.

 

IMPORTANT: Si vous vous inscrivez à la newsletter, veillez à ce que dans le formulaire que vous allez recevoir, "Newsletters" et "Messages" restent bien cochés avant de valider. En effet, on entend par "Messages" les nouveaux articles publiés. Les "Newsletters" seront plus rares.