Bonjour,

Le 22 septembre dernier, profitant de cette rentrée et dans une nouvelle et dernière tentative, je me suis adressé à l'ensemble du réseau inter-religieux du département de l'Eure et particulièrement à ses animateurs, espérant encore une fois que ces derniers ne resteraient pas insensibles à l'appel renouvelé dans le mail suivant :

A tous les militants et sympathisants du dialogue interreligieux,

permettez-moi de profiter de cette rentrée pour une nouvelle fois vous rappeler l'idée que je développe sur mon blog Carrefour du Silence depuis plusieurs années, à savoir la réalisation de rencontres interreligieuses basées sur une pratique commune et collective de la prière silencieuse ou méditation. Cette idée ne semble pas susciter l'intérêt des différents animateurs du dialogue interreligieux du département qu'il s'agisse des secteurs diocésain ou associatif, lesquels jusqu'ici n'ont jamais donné suite à mes nombreuses interpellations et dont je ne trouve plus trace aujourd'hui d'une quelconque activité (à ma connaissance...).

Comme vous pourrez le constater en cliquant sur le lien : http://carfousilence.canalblog.com/archives/2018/06/12/36480350.html , Prier ensemble était particulièrement essentiel pour Christian de Chergé  prieur des moines de Thibérine qui en avaient une riche expérience.

Le service diocésain concerné et/ou l'association DIRE d'Evreux voudront-ils enfin inclure ce projet dans leur programme ou bien y aura-t'il dans ce mouvement quelques personnes, laïques ou religieuses de traditions diverses, personnellement prêtes à tenter cette expérience? Si oui qu'elles prennent contact avec moi pour que nous puissions élaborer cela ensemble. Pour plus de détails j'invite à consulter les pages 3 et 4 du blog ainsi que la page 22  intitulée "Célébrations interreligieuses" qui donne quelques pistes dont on pourrait s'inspirer. A voir également sur le site de "La Maison Islamo-Chrétienne" la rubrique "Eléments pour une célébration islamo-chrétienne" : http://www.lamaisonislamochretienne.com/assise.html .

 Tel est le voeu que je forme une fois encore à l'occasion de cette rentrée.

Merci et bonne lecture

Fraternellement "

A ce jour je n'ai reçu aucune réponse et je ne me fais pas d'illusion, je n'en recevrai pas. Cela fait plus d'une dizaine d'années que ça dure et que mes nombreux appels restent lettres mortes. Comment expliquer cette indifférence qu'il m'est bien difficile de ne pas ressentir comme une forme de mépris? Comment comprendre que sur près d'une dizaine de personnes à l'origine et toujours animatrices de ces organisations, pas une seule n'ai pris le temps ou la peine de me répondre depuis des années?! A supposer que l'on ne soit pas d'accord avec le projet proposé (ce qui au minimum mériterait quelques explications) rien ne justifie un silence, un mutisme aussi obstiné voire même offensant, d'autant qu'à plusieurs reprises je me suis permis d'exprimer le trouble que cela opérait sur ma personne... Cette attitude est incompréhensible, inacceptable et indigne!

Ainsi, ce qui aurait pu être une belle expérience s'est donc finalement transformé pour moi en véritable épreuve, qui de surcroit - s'en étonnera-t'on? - n'a pas manqué d'ébranler profondément mes convictions. Cette totale et déconcertante absence de soutien ainsi que ce silence continuel et si inattendu des diverses institutions religieuses (et particulièrement la mienne), services ou associations auront été pour moi une douloureuse et lancinante interrogation aux répercussions fondamentales qu'il serait trop long de détailler ici... Et oui, et Dieu dans tout ça?!...  S'ajoutant à d'autres "lâchages" survenus dans le passé, cette situation intenable me détermine aujourd'hui à prendre mes distances pour de bon et à tout arrêter, non sans avoir voulu ici faire part à la fois de ma tristesse et de ma colère. 

Ce blog restera figé sur cette fin peu glorieuse et continuera à en porter le témoignage désolant aussi longtemps qu'il le faudra...

Par contre, et pour terminer sur une note plus optimiste, il va de soi que si d'aventure quelque(s) personne(s), appartenant ou non à l'une des organisations citées plus haut, en leur nom ou pas, décidai(ent) de répondre enfin à mon appel, qu'elle(s) se manifeste(nt) à moi et je pourrai alors revenir sur ma décision. 

Merci à tous les abonnés qui sont restés fidèles à ce blog.

Fraternité!

Jean-Marc Caffet

 

Et avant de tourner la page, juste quelques lignes qui résumeront à elles seules l'idée de base de cette initiative et dont il faudrait au moins se souvenir :

" Il y a en chacun de nous une Présence bienheureuse qu'on ne peut pas expliquer, ni imaginer, ni même sentir, et dont on a pourtant le pressentiment au moment de l'intériorisation et de l'ouverture à plus grand, plus intelligent, plus aimant que nous.

Cette Présence bienheureuse est le Dieu ou le Seigneur de chacun, la Face manifestée ou révélée de l'Être secret demeurant au-delà de toute manisfestation.

On peut dire aussi que cette Présence est notre véritable "Nature".

Ayant reconnu son caractère "insaisissable" (sa vacuité), on peut développer la conscience de cette Présence par différents exercices religieux ou non (le rituel, la méditation, la prière, mais aussi la danse, la marche, le chant...). Ce processus peut nous conduire de façon abrupte ou progressive à un état de Silence et de Paix (salam, shalom, shanti, hesychia, quies) qu'on pourra appeler "Vie bienheureuse"..."

Jean-Yves Leloup écrivain, philosophe, théologien et prêtre orthodoxe dans "Il n'y a qu'un seul Dieu, lequel?"