Par Nadia Ghrab-Morcos du Gric de Tunis (Groupe de recherches islamo-chrétien)

(Extrait sur le principe de "Prier ensemble")

En réalité, Dieu veut faire sauter nos pauvres frontières pour nous faire entrer dans un dessein d’amour bien plus vaste que celui de nos communautés verrouillées. Récusant la polémique sur le lieu saint, qui opposait juifs et samaritains, Jésus répond :

« Crois-moi, femme, l’heure vient où ce n’est ni sur cette montagne, ni à Jérusalem, que vous adorerez le Père… L’heure vient, et c’est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront en esprit et en vérité »  Jn 4, 21

Dans le Coran, l’un des plus beaux noms de Dieu manifeste clairement cette intention : le “rassembleur” (al-Jâmi’)

« Notre Seigneur! Tu es en vérité Celui-qui-réunira les hommes un jour; nul doute n’est permis à ce sujet, car Dieu ne manque pas à sa promesse »   Coran 3, 9. 

Avec Christian de Chergé, nous pouvons affirmer que « Nous sommes promis à une unité profonde de tous les croyants. Si cette unité est différée dans le temps, elle se propose dès maintenant à tout croyant comme un dynamisme propre à la foi, efficace contre tout cloisonnement ».  ( Christian de Chergé, Chrétiens et musulmans, nos différences ont-elles le sens d’une communion ? Revue Se comprendre, N° 85 – 04, Avril 1985 )

 Ce dynamisme peut nous donner le désir sincère de prier ensemble, avec des croyants d’autres traditions. Vatican II a mis l’accent sur l’efficacité de la prière commune comme élément de rassemblement autour des différentes religions. Le prieur des moines de Thibirine (Christian de Chergé) qui ont pratiqué cette prière commune avec une confrérie soufie de leur voisinage, nous confie à ce sujet :

« Se goûte alors une authentique communion dans la différence intégrée, célébration polyphonique des innombrables merveilles et miséricordes où l’Unique de toutes nos ressemblances a laissé sa trace inimitable »  

Pour Marius Garau, prêtre à Gafsa, qui avait tissé une amitié solide et profonde avec l’imam de cette localité, il s’agit de témoigner ensemble du Dieu vivant et de sa passion pour l’homme.

Nous avons parlé plus haut du partage des blessures qui permet de comprendre un peu la violence de l’autre, et de cheminer ensemble vers la paix. La prière avec celui qui appartient à « l’autre camp » permet d’accueillir ensemble Dieu, qui nous aime tellement qu’Il fait briller son soleil « sur les bons et sur les méchants », introduisant non seulement la paix,  mais aussi la joie et le soleil au cœur des blessures. 

(Source : GRIC Tunis (voir lien en colonne de droite)

Voilà qui rejoint complètement l'appel de ce blog pour une pratique collective et inter-religieuse de la méditation (voir en pages 3 et 4 en colonne de  gauche) !

 

 A NOTER :

 

 LE GRIC DE TUNIS

 

Vous invite à la présentation de ses travaux sur le thème

Ensemble contre la violence

le samedi 14 avril 2018 de 14h à 17h

à la Bibliothèque des religions rue Sidi Saber*

 

Nous partageons avec le mouvement spirituel « Ensemble avec Marie » la conviction que la rencontre, le dialogue, et la connaissance de l’autre permettent de désamorcer les sources de conflits, de faire reculer la violence et donc de construire un monde de paix et de fraternité.

Avec la participation de :

-Asma Nouira: Inégalité autour d’Eve dans la tradition musulmane.

-Marie-Josèphe Horchani : Vous avez dit martyr ?

-Md Sghir Janjar : « De la violence terroriste : une brève réflexion sur les racines du mal ».

- Samia Lajmi: Nouvelles formes de religiosité et radicalisation violentes des jeunes tunisiens.

_Abderrazak Sayadi : "Lecture d'un texte djihadiste: l'administration de la sauvagerie".

-Nadia Ghrab: Le concept de non-violence dans différents contextes religieux.

Et Nicolas Lhernoud (chant)

Modératrice : Sœur Maria Rohrer

*Bibliothèque diocésaine 7 rue Sidi Saber par la rue Jamaa Ezzitouna  (4ème rue à droite, en partant de la porte de France). Pour les conférences, une fois face à l'entrée principale, longer ensuite le mur sur votre droite et entrer par la grande porte marron à 50 mètres sur votre gauche.

BIENVENUE A TOUS !